Une parole impeccable

Mis à jour : avr. 11

Lettre pour Etre Soi n° 26 - 26 juillet 2019



Le premier accord toltèque présenté par Don Miguel Ruiz dans son petit livre incroyable nous invite à avoir, en toutes circonstances, une parole impeccable.


C'est par notre parole -ou verbe- que nous manifestons nos intentions, nos rêves, ce que nous sentons, comment nous le percevons, ce que nous souhaitons vivre et échanger dans ce monde-ci à ce moment-là.


"La parole n'est pas seulement un son ou un symbole écrit. c'est une force; elle représente votre capacité à vous exprimer et à communiquer, à penser et donc à créer les événements de votre vie." (p. 46)


Nos mots peuvent créer l'amour et la sécurité, peuvent ouvrir des voies amples de communication et de création. Notre parole est magie blanche.


Nos mots peuvent également instaurer de la distance, planter un poignard dans le cœur d'un autre, réveiller la peur, nourrir la violence et la discorde. Notre parole est magie noire.


Pour et en nous-même en tout premier lieu. Dans l'esprit de celles et ceux qui décident de croire ces mots, dans un second temps.


Chaque mot est tel une graine produite par celui·celle qui le dit, amenée à croître dans l'esprit de l'humain·e qui décide de la laisser croître.


Nos croyances, notre ego, nos aspirations profondes, nous conduisent à formuler/produire certains types de mots/graines et à cultiver en nous certains types de pensées-croyances-habitudes-schémas.


Malheureusement, nos accords passés étant ce qu'ils sont, nous avons tous une lourde tendance à faire de la magie noire avec notre parole.


"On l'utilise pour médire, pour critiquer, pour culpabiliser, pour détruire. Bien sûr, on s'en sert aussi de la bonne manière, mais pas très souvent. On l'utilise surtout pour répandre du poison personnel, pour exprimer la colère, la jalousie, l'envie et la haine. La parole est pure magie -c'est le plus puissant cadeau donné aux humains- et on l'utilise contre soi-même. (...) La parole étant de la magie et son mauvais usage de la magie noire, nous pratiquons la magie noire en permanence, sans réaliser le moins du monde que notre parole est magique." (p. 51)


Heureusement, par la puissance d'une parole impeccable, nous pouvons rompre les accords passés qui ne nous sont pas utiles, conclure de nouveaux accords qui nous servent et opter pour la magie blanche.


Cette parole impeccable, intègre, c'est la parole pleinement assumée qui n'est pas dirigée contre soi et qui dit notre vérité.


C'est la parole qui ne véhicule pas de poison émotionnel et qui ne ment pas pour autant.


C'est la parole qui ne nourrit pas notre peur naturelle et primitive de ne pas faire plaisir, de ne pas attirer l'attention de ceux qui comptent pour nous, de ne pas correspondre à l'image à laquelle nous croyons devoir être fidèles.


La parole impeccable ne favorise pas notre auto-domestication, le Livre de la Loi qui dirige notre esprit comme le nomme Don Miguel Ruiz, le juge intérieur qui, de notre propre chef, nous tyrannise avec son schéma culpabilité-punition-honte.


"Lorsque vous êtes impeccable, vous assumez la responsabilité de vos actions, mais vous ne vous jugez pas, vous ne vous critiquez pas." (p. 49)


Avoir une parole impeccable, c'est refuser de se nuire, refuser de (se) mentir, faire avec la peur pour tout de même vivre qui nous sommes vraiment, être nous-même, sans masque social, sans dissimulation, en vérité.


Il faut choisir d'avoir une parole impeccable pour qu'elle le soit.


Il faut faire sienne l'opinion qu'il est bon de la privilégier et la nourrir, conclure un accord avec nous-même : "désormais, je fais mon possible pour avoir une parole impeccable en toutes circonstances."


Cet accord s'intègre à notre système de croyances et se substitue à un ou plusieurs accords antérieurs qui ne nous conviennent pas ou plus.


Ce premier accord toltèque est le plus important et le plus difficile à honorer nous met en garde Don Miguel Ruiz. 


J'en fais régulièrement l'expérience ! L'implémenter demande du travail.


N.B. : le qualificatif "impeccable" signifie "sans péché" et évoque le christianisme, mais il n'en est rien pour les toltèques. Pour eux, impeccable signifie intègre, sincère, qui ne nuit pas.