S'autoriser la joie

Mis à jour : mars 26

Lettre et vidéo Pour Etre Soi n°48 - 11 mars 2020


Nouveau ! Je partage avec vous ma lecture de cette lettre en vidéo !


Un des traits caractéristiques de bon nombre d'entre nous est notre résistance à nous sentir bien.


Peur, anxiété, doute, tristesse, regret, culpabilité, sont des émotions que nous mettons très souvent au cœur de nos journées, plus que joie, confiance, foi, abandon, espérance.


Souvent, nous nous interdisons même de ressentir les émotions agréables dès qu'elles commencent à vibrer en nous.


Envie de chanter ? Non, non, ce n'est pas le moment, le lieu, le contexte.

Sensation de paix mentale, sérénité intérieure ? Vite, redevenons vigilants, ça ne va pas durer.

Le ciel est dégagé, les oiseaux chantent, les plantes fleurissent ? Peu importe, il fait gris et sombre en moi.


Nous avons intégré que si nous pensons, faisons, mettons notre énergie à ressentir et nourrir ce qui nous est agréable, nous allons perdre le contrôle, ne plus être en sécurité, nous serons peut-être même punis d'avoir osé croire que la joie était possible.


"Tu n'as pas honte ?"


Parfois, nous avons ancré en nous la croyance que nous ne sommes pas dignes de joie, pour une raison ou pour une autre.


La joie, ce serait pour "les autres".


Celles et ceux qui n'ont pas vécu tel événement dramatique et traumatisant que moi j'ai vécu.


Celles et ceux qui ont telle et telle qualité ou aptitude, que moi je n'ai pas.


Celles et ceux qui savent, qui osent, qui ceci ou qui cela, que moi je ne fais pas.Rien n'est plus faux.


Nous avons tous en nous la capacité à être joyeux, y compris dans les pires moments de notre vie, dans les plus douloureux, les plus complexes.Imaginez une jeune enfant, comme celle de la photo qui illustre cette lettre : vous savez qu'elle est capable de rire, sourire, danser, chanter, quel que soit son contexte extérieur. Vous en avez déjà été témoin plus d'une fois.


Vous êtes aussi cet enfant.


Maintenant.


Il est faux qu'il nous faille attendre demain, avoir réparé toute notre vie, fait ceci, acquis cela pour nous sentir mieux.


S'autoriser la joie peut se faire dès l'instant présent. Là, maintenant.


En choisissant de ressentir aussi ou malgré tout de la joie.


De la joie de pouvoir respirer.

De la joie d'avoir une ouïe, des yeux.

De la joie d'avoir de quoi manger.

De la joie d'aimer X et Y et Z, des personnes, des choses, des lieux, des ambiances.


Ce simple choix de donner de l'importance aux émotions agréables que notre situation de vie actuelle nous permet aussi de ressentir peut tout changer de votre expérience de vie.


Il permet de s'ouvrir à toutes les histoires que nous pouvons nous raconter sur nous-même et notre vie.


Cela nous permet de cesser de donner la place centrale de notre attention aux histoires tristes, anxiogènes, pénibles, que notre esprit attache à ce que nous vivons.


Nourrir la joie remet naturellement à sa juste place ce qui en nous nourrit la tristesse, l'abattement, la peur, l'anxiété : ces émotions dites "négatives" ne sont qu'une partie des émotions qui nous sont accessibles à tout moment.


Il n'y a pas de raison ni d'obligation à les favoriser par rapport aux émotions dites positives comme la joie.


Le monde ne s'écroulera pas du simple fait que l'on s'autorise à accéder en soi à TOUTES ses émotions et à nourrir sa joie !


Bien au contraire.


Nourrir sa joie est un choix, interne, individuel, intime.


Parce que ce choix change la vie, je vous invite à le faire.


Pour aller plus loin


  • Retrouvez une photo de vous à une période ou un moment où vous ressentiez de la joie et où celle-ci transparaissait sur votre visage. Imprimez-la et mettez-la à un endroit où vous la voyez chaque jour, pour vous inspirer à retrouver cet état.

  • Ce mantra de Gabrielle Bernstein est très puissant, à mon sens, pour faciliter la joie ici et maintenant : "Je pardonne à mon passé, je relâche le futur, et j'honore comment je me sens à l'instant présent."

  • J'ai échangé avec Claire Chapoutot, alias Clea, sur la question de la joie dans nos assiettes pour le podcast de mon éditeur, Terre Vivante : c'est à écouter ici.


Je suis bien entendu à votre disposition pour vous aider à renouer avec la joie.

Contactez-moi en me donnant le plus de précisions possible sur ce que vous avez envie de modifier dans votre vie ici et maintenant et je vous répondrai aussi rapidement que possible