Musique !

Mis à jour : avr. 11

Lettre pour Etre soi n° 34 - 2 Octobre 2019



"La musique est une révélation plus haute que toute sagesse et toute philosophie", selon Beethoven.

Plus jeune, j'ai adoré écouter toutes sortes de musiques. Adoré. Puis j'ai arrêté, complètement. Et cela a duré des années.

J'en entendais bien sûr parfois, parce que d'autres mettaient un CD, la radio, etc.

Mais je n'en écoutais plus du tout.


Je redécouvre le merveilleux de la musique depuis quelques semaines, et j'ai envie de partager cela avec vous dans cette lettre.


Tout a commencé avec mes premiers cours de yoga kundalini, en mai dernier.

A l'occasion de ces séances, nous chantons des mantras. C'est assez déroutant...

La langue de ces mantras est incompréhensible et évoque des chants sectaires, ce qui est déjà en soi assez bousculant, en tout cas pour moi.


De plus, je suis très pudique, alors chanter "Guru guru wahe guru, guru ram das guru" dans une petite salle, même en tout petit groupe avec des personnes accueillantes et non jugeantes, même en ayant les yeux fermés et en me focalisant sur ce point entre les sourcils, mon 3ème œil, eh bien ça ne m'a pas semblé aisé au début...


Et puis un jour, nous avons fait une longue séance entre relaxation et méditation, sans chanter mais en écoutant de la musique, et ce fut comme si une coque de protection m'enveloppant volait en éclats, tout en douceur, et que l'univers entier devenait mon terrain de jeu.


J'étais un aigle qui fendait le ciel, ivre de liberté et heureux, qui faisait le tour de la planète terre en un clin d'oeil, qui fonçait droit sur l'océan où il devenait dauphin tonique et joyeux, puis redevenait aigle.


Une expérience folle. Délicieuse.


Un autre jour, nous avons fait une longue méditation. Plus de 30 minutes pendants lesquelles nous disions "Sa Ta Na Ma" à haute voix puis à voix basse puis en silence puis à voix basse puis à haute voix


J'ai été bouleversée. Des émotions enfouies ont surgi en moi, totalement inattendues, et dans la répétition de ces sons, leur rythme et leur musique, je les ai vues se déployer puis se dissiper. Magique.


Depuis, j'écoute à nouveau de la musique. 


Je trouve cela merveilleux et puissant, surtout quand je laisse son rythme, sa fréquence, ses vibrations, agir pleinement sur moi, soit parce que je suis assise en tailleur, yeux fermés, et que je fais une vraie séance de méditation, seule, soit parce que je danse et/ou chante avec, soit parce que tout simplement, comme en ce moment où je vous écris, car je laisse la musique que j'écoute vibrer dans mes os et dans tout mon être.

Je redécouvre ce plaisir qui est aussi un outil de bien-être et de plénitude et de présence à soi et je me régale.


Pour aller plus loin

"You are what you listen to" nous indique la photo ci-dessus (qui est de Mohammad Metri pour Unsplash). Nous sommes ce que nous écoutons. J'aime bien cette idée.


Je vous invite cette semaine à porter attention aux sons de votre quotidien.


  • Sont-ils suffisamment en accord avec ce que vous avez de ressentir dans votre corps et d'éprouver comme émotions ?

  • Participent-ils à vous régénérer et vous dynamiser ou vous épuisent-ils ?

  • Qu'aimeriez-vous entendre plus souvent ?

  • Quelles sont les sensations que procure la musique que vous aimez dans votre corps? Quelles sont les émotions qu'elle fait surgir ?