Formes de pensée

Lettre pour Etre Soi n°16 - 15 mai 2019

Nos formes de pensée déterminent notre univers

A l'automne 2015, nous avons pu faire un voyage en famille qui a nous a ravis. A cette occasion, nous avons embarqué sur un bateau pour aller voir des baleines et des dauphins.


A peine assis dans le bateau, avec quelques dizaines autres personnes, des membres de l'équipage sont passés parmi nous pour nous distribuer... des comprimés pour ne pas vomir... puis des sacs en plastique en prévision de nos éventuelles nausées...


Nous avons poliment refusé, tous les 5, Pascal (mon mari) nous a rappelé que regarder la ligne d'horizon si le bateau tanguait beaucoup pourrait nous être utile, j'ai prévenu nos filles que j'avais de l'huile essentielle de menthe et de l'huile essentielle de ravintsara à disposition.


Mais surtout, ce que Pascal nous a dit a été ceci : "il n'y a aucune raison de vomir si vous ne pensez pas que vous allez vomir. Vos formes de pensée sont déterminantes".

Le voyage a commencé. Et, très peu de temps après, les premiers voyageurs ont commencé à vomir...


"Ligne d'horizon et formes de pensées" a rappelé Pascal, et j'ai sorti les flacons d'HE que nous avons profondément inspirées les uns et les autres. 


Quand nous avons pu, nous sommes sortis sur le pont, et nous avons pu observer des baleines, ce fut extraordinaire.


Pendant ce temps, la plus grande partie des voyageurs vomissait tant et plus, des familles entières étaient pâles comme des linges... Une horreur...


Notre petite famille de 5 a tenu le coup stoïquement, bien déterminée à ne pas être malade.


Jusqu'au moment où... j'ai vu un des membres de l'équipage sortir des petits cartons de jus d'orange. Parce que cela m'a presque donné un haut-le-cœur, j'ai dit à notre plus jeune fille "surtout n'en bois pas, c'est acide et c'est vraiment contre-indiqué".


Elle m'a regardée et bingo, elle a vomi....


Ce pourrait être un souvenir cauchemardesque, mais c'est devenu une histoire familiale clé : elle nous a permis de comprendre, ensemble, la puissance de notre pensée sur notre corps, et plus généralement sur nos actions.


Depuis, il est très fréquent que l'un d'entre nous s'écrie ou se dise à lui·elle-même "forme de pensée !" pour exprimer qu'une pensée ne le ou la sert pas, puis reformule sa pensée.


Exemples :

- "Je vais essayer de réussir cet examen"

"Forme de pensée ! Je vais réussir cet examen".

- " Je crois que je vais avoir un rhume."

"Forme de pensée ! J'ai un super système immunitaire, je prends des huiles essentielles, je me repose, tout va très bien."

- "Je suis incapable de résister au sucré, je n'ai aucune volonté !"

"Forme de pensée ! C'est moi qui décide si je mange ou non du sucré !"


Qu'en est-il pour vous ?