Etre connecté·e à soi : www.soi.org



Nous vivons dans un monde hyper connecté ne cesse-t-on d'entendre, lire, dire, croire.

Le World Wide Web, toile d'araignée à échelle mondiale, nous relie -croit-on- à tout et à tous, à tout moment de la journée, en quelque lieu que l'on se trouve, sans discrimination.

www.ami·e·s

www.passions

www.savoirs

www.divertissement

En 2004 déjà, Jon Kabat-Zinn*, pionnier en matière de pleine conscience (mindfulness) thérapeutique, fondateur de la clinique de Réduction du stress aux Etats-Unis, écrivait ceci:

"Alors même que nous avons la chance de pouvoir nous connecter vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept, à n'importe qui, n'importe où et n'importe quand, nous observons peut-être, assez ironiquement qu'il est plus difficile que jamais d'être vraiment en contact avec nous-même." 
 
"Nous sentons peut-être même que nous avons moins de temps à y consacrer, alors que les vingt-quatre heures quotidiennes dont nous disposons sont les mêmes pour tout le monde et ne durent pas moins longtemps."
 
"En fait, nous remplissons ces heures avec tant de choses à faire, que nous avons encore à peine du temps pour être, ou même pour "reprendre notre souffle"."

15 ans plus tard, son constat est plus réaliste que jamais, non ?

Je vous propose de mettre à distance le www. et de vous connecter à votre SWF, votre SELF Wide Web, la plénitude de votre réseau intérieur.

Attention, ce n'est pas facile.

La raison principale de cette difficulté est la suivante : être pleinement connecté·e à soi permet de tout ressentir, percevoir, entendre, éprouver de soi.

Quand nous choisissons notre opérateur pour nous connecter au www, nous exigeons un accès à tout, partout, tout le temps, le plus rapidement possible, au moindre coût.

Nous aimons que les connexions soient instantanées, gratuites, conformes à nos désirs. En un mot : plaisantes.

Quand nous sommes pleinement connecté·e·s à notre réseau intérieur, nous obtenons un accès à tout ce qui nous anime, émeut, bouscule, bouleverse, épouvante, à toute la palette des pensées et des émotions et sensations humaines.

Cette connexion prend du temps, son coût (émotionnel) est parfois élevé.

Les mots-clés et liens que nous invite à suivre notre navigateur interne sont souvent bien différents de ceux que l'on aimerait rencontrer.

Surfer sur son sfw, c'est aussi tentant qu'insupportable, aussi facile qu'impossible, selon les moments. Aux antipodes du www.

C'est sublime autant que terrorisant.

C'est la porte de notre liberté intérieure. Elle-même aussi sublime que terrorisante.

Ce n'est pas facile de changer "les choses", mais ce peut être simple de faire chaque jour un petit pas.

Pour vous aider à faire ces petits pas, je vous invite à (re)lire "Silence, je m'écoute", que je vous ai adressé plus tôt dans l'année.

Pour accompagner votre voyage vers et en vous-même, cette méditation des sons menée par la superbe voix de feu Bernard Giraudeau pourrait vous plaire. Son débit est trop rapide à mon goût mais sa poésie est persistante et nourricière.

Vous me direz ce que vous en pensez ?

* Le livre de Jon Kabat-Zinn cité plus haut est "Au coeur de la tourmente, la pleine conscience - Le manuel complet de MBSR, ou réduction du stress basé sur la mindfulness", éditions J'ai Lu, n° 9932, traduction française de 2009. C'est moi qui ai souligné en gras certains des mots de l'auteur.

Je vous souhaite une belle semaine et vous dis à mercredi prochain.

Florence

***

Si vous voulez en savoir plus sur l'accompagnement holistique personnalisé que je propose et qui me passionne, en présentiel ou en ligne, contactez-moi : je serai absolument ravie de vous expliquer comment je peux vous accompagner comme vous en aurez envie sur votre chemin de vie.

Je saurai vous accompagner aussi bien sur un chemin de modification alimentaire si vous devez changer sensiblement votre façon de manger pour raisons de santé, par exemple, que sur la route vers une nouvelle connexion avec vous-même, si vous ne savez plus trop où vous en êtes, voire qui vous êtes, et que vous avez envie de vous (re)trouver.

Si vous avez juste envie de m'envoyer un petit mot en partage retour de cette lettre ou d'une autre, n'hésitez pas ! J'adore vous lire.