"Donc" plutôt que "Oui mais"

Mis à jour : avr. 11

Lettre pour Etre Moi n° 37 - 6 novembre 2019


Nous faisons souvent suivre nos paroles de "oui, mais...".


Exemples :

  • Je voudrais perdre du poids, oui, mais... en ce moment je suis trop stressé·e ; je n'ai pas un instant à moi pour m'occuper de mes repas ; je ne sais pas par quel bout commencer ; je suis certain·e que je vais échouer ; mon conjoint refuse de faire attention à son assiette.

  • J'aimerais changer de travail, oui, mais... il me faut ces revenus pour vivre ; je ne sais pas quoi faire d'autre ; si ça se trouve c'est moi qui suis le problème et pas le travail ; le marché de l'emploi est si dur en ce moment ; de toute façon je suis nul·le.

  • Elle a vraiment été odieuse avec moi, oui, mais... elle traverse une période difficile ; elle ne s'est pas rendue compte que ses mots me blessaient ; c'est moi qui suis trop sensible ; elle n'a probablement pas tort, au fond ; je n'aurais jamais du accepter cela.

Ces "oui, mais" sont parfois objectifs, parfois purs produits de l'opinion que l'on a de nous-mêmes.


Certains de ces "oui, mais" nous servent, d'autres nous desservent.


Tous ne sont que des étapes sur notre chemin, qui ne doivent pas mobilise trop d'énergie.

Il est utile de s'arrêter à ces étapes pour évaluer le moment présent ou la faisabilité d'un projet ou encore la validité de ce que untel ou unetelle nous a dit, par exemple,


Il est encore plus utile de ne pas s'attarder lors de ces étapes et de préférer se remettre en mouvement, pour établir un plan d'action et poursuivre notre route.


Utile de prendre acte et, sans trop attendre, de se dire "DONC", je vais faire ceci, dire cela, ne pas faire ceci, donner cela, mettre un terme à telle situation, opérer ce changement.


Exemples :

  • Je voudrais perdre du poids DONC je prends le temps d'identifier honnêtement les raisons pour lesquelles je veux perdre du poids, j'évalue leur pertinence par rapport à qui je suis et où je suis en ce moment dans ma vie, et soit a) je décide de ne pas me préoccuper de mon poids en ce moment et je m'engage à cesser de remettre cette donnée sans cesse sur le tapis de mes ruminations soit b) j'établis un plan d'action pour en perdre, je m'engage envers moi-même à suivre ce plan d'action.

  • J'aimerais changer de travail DONC je prends le temps d'identifier honnêtement les raisons pour lesquelles je veux changer de travail, j'évalue leur pertinence par rapport à qui je suis et où je suis en ce moment dans ma vie, et soit a) je décide de ne pas me préoccuper de cette donnée de ma vie en ce moment et je m'engage à cesser de remettre cette donnée sans cesse sur le tapis de mes ruminations ou b) j'établis un plan d'action pour quitter cet emploi, en trouver un autre, et je m'engage envers moi-même à suivre ce plan d'action.

  • Elle a vraiment été odieuse avec moi DONC je prends le temps de ressentir vraiment les émotions que son attitude a provoqué en moi, je me rappelle que chacun de nous exprime sa propre perception du monde et que je ne dois pas tout prendre personnellement, je prends conscience de ce qui me blesse dans son attitude, j'évite de me perdre dans les suppositions, je décide de changer d'attitude, voire de rompre cette relation qui m'apparaît toxique en ce moment, en ayant conscience de mes propres freins et pensées limitantes.


Ce sont ces "DONC" qui nous permettent d'avancer, même si c'est cahin-caha, même si c'est imparfait, même si c'est en serrant les dents et les poings par moments.


Tous les "donc" sont possibles, et ils ne sont jamais gravés dans le marbre.


Sont bons ceux qui nous conviennent à l'instant où nous les choisissons, et nous sommes libres de les faire évoluer quand et comment nous le désirons, avec une seule boussole : ce qui nous sert à poursuivre notre route en étant au plus près de notre être véritable, de nos valeurs, de notre identité intérieure.


Ce sont ces donc qui nous permettent d'agir, tandis que les "oui mais" nous immobilisent et nous engluent.

L'article ci-dessus a été adressé aux abonné·e·s du site Le Droit d'Etre Moi le 6 novembre 2019, suivi de propositions pratiques pour aller plus loin. Pour vous abonner, cliquez ici.