Comment j'ai retrouvé le sommeil.


Il se trouve que j'ai rencontré ces derniers mois d'importantes difficultés à dormir paisiblement.

Incapacité à m'endormir une fois couchée, beaucoup d'agitation du corps comme de l'esprit, et lorsqu'enfin, oh merveille, je m'endormais, je me réveillais brutalement très peu après. Sans difficulté respiratoire ou physique mais avec l'impression de penser "c'est l'heure" ou "alerte" ou je ne sais trop quoi...

Prise de tête, corps exaspéré, donc bien sûr ré-endormissement très compliqué.

Le plus exaspérant étant qu'à chaque fois que j'arrivais à me rendormir, il en fallait peu pour que je me réveille, et rebelote.

Ma seule véritable envie à chaque réveil était de me lever et de lire ou d'écouter un podcast stimulant comme ceux d'Anne Ghesquière, Métamorphoses.

Comme si j'avais envie de donner à mon cerveau plein à "manger" pour qu'il aille s'occuper à digérer tout ça tranquillement pendant que mon corps, lui, se repose...

Sauf que... je ne dors pas seule et je réveille à chaque fois mon mari, d'autant que nos planchers sont en bois, anciens, et grincent volontiers et je ne vous dis rien des frottements de la couette, de mes soupirs et "gigotis de zébulon". Pas sympa pour lui...

Et pas sympa pour moi non plus, de toutes façons.

Cela vous arrive-t-il aussi ?

J'ai alors décidé d'agir.

Et depuis jeudi dernier, à l'exception d'une nuit, j'ai vraiment bien dormi.

J'ai envie aujourd'hui de partager avec vous ce que j'ai fait jeudi pour améliorer la qualité de mon sommeil, dans l'espoir de vous aider.

Je vous indique tout d'abord ce que je fais depuis des années puis ce que j'ai tendance à faire aussi, ponctuellement, plus ou moins régulièrement, pour m'aider à dormir.

Ce que je fais depuis toujours (liste non exhaustive) :

  • Notre chambre n'est pas chauffée ;

  • La fenêtre est entre-ouverte ;

  • il n'y a aucun appareil électronique ou de TV dans la chambre, y compris éteint ;

  • La box Wifi (hors de la pièce) est éteinte ;

  • Je n'ai pas trop de couvertures ;

  • Les volets sont fermés et la pièce quasi toute noire ;

  • Je n'ai aucun livre ou document en lien avec mon travail ou avec quelque chose qui me "prend la tête".

Ce que je fais régulièrement, et que j'ai fait jeudi notamment:

  • J'ai pris RDV (si, si) avec mon mari, magnétiseur : il a vérifié que je n'étais pas chargée (je vous expliquerai une autre fois si cela vous intéresse), a remonté mon taux vibratoire qui jeudi était atypiquement bas ;

  • Il a aussi identifié, par radiesthésie, donc avec son pendule, les Fleurs de Bach qui me correspondaient (je suis sidérée à chaque fois de l'adéquation entre ce que qui est désigné par son pendule et mes besoins !), en l'occurrence : Gentiane, Verveine, Marronnier blanc, Charme, Tremble et Pommier sauvage*.

  • Je prends avant de me coucher du macérat de bourgeons de figuier ;

  • Je ne regarde pas la télévision, sauf un film ou un documentaire qui me détend vraiment (autrement dit c'est très rare) ; (tant mieux, j'ADORE lire) ;

  • J'évite de boire une grande tisane qui me réveillera immanquablement ;

  • Je limite l'usage des appareils électroniques ou électriques avant 22h, heure à laquelle en principe tout le monde chez nous doit éteindre et déposer au salon son/ses appareils jusqu'au lendemain ;

  • Je me mets dès 20h en pyjama doux et souple, sans élastiques ou compression.

Ce que j'ai fait pour la 1re fois jeudi dernier, et qui à mon sens a littéralement changé la donne : je me suis fait coacher par une consœur amie selon la méthode que nous sommes toutes deux en train d'apprendre à maîtriser à la Life Coach School (LCS):

  • ensemble, nous avons établi le modèle qui semble être le mien lorsque je me réveille en sursaut : guidée par les questions parfaitement adaptées de ma consœur amie, j'ai pris conscience de la pensée que ces réveils brutaux génèrent, de façon automatique, en moi, de l'émotion que cette pensée suscite, des actions que je mets alors en place en réaction et du résultat auquel tout ceci me mène.

  • Nous avons ensuite établi un modèle intentionnel, c'est-à-dire une succession "pensée-émotion-action-résultat" susceptible, à mon sens, de me servir mieux (ici à dormir paisiblement) lorsque je serai à nouveau dans la même situation objective (ici un réveil nocturne brutal).

  • Prendre conscience de ces deux modèles, celui qui était là automatiquement comme celui que je peux inviter dans ma tête, sans effort, juste par curiosité, en regardant la situation sous un autre angle, m'a totalement réjouie et apaisée.

  • J'ai recopié ce modèle intentionnel, sur une petite feuille, que j'ai glissée dans le tiroir de ma table de nuit.

Ce travail m'a énormément apaisée. Il m'a fait me sentir non plus gouvernée par la peur et l'anticipation d'un réveil brutal et anxieux, mais à nouveau sereine et pleine de bonnes ressources pour m'auto-apaiser en cas de réveil.

Depuis, à l'exception d'un soir où je me suis couchée particulièrement anxieuse après une dure journée et où j'ai totalement loupé tous les coches pour m'endormir puis me rendormir, je dors bien et surtout paisiblement.

Notez bien que mon amie-consœur très fine a travaillé tout du long sur l'hypothèse (la circonstance, en jargon coach) : "Tu vas te réveiller à nouveau à l'avenir."

Il n'a pas été question de "faire comme si" ou de vouloir éradiquer la circonstance à l'avenir.

Il a été question de porter à ma conscience la succession "pensée-émotion-action-résultat" en place puis de me permettre de proposer à mon cerveau une autre succession, tout aussi plausible pour lui, qui sonnait tout aussi juste mais qui aboutissait à un résultat qui me sert.

Et cela a profondément changé la donne.

J'espère que ce partage vous aidera également.

Je vous souhaite une très belle semaine,

Je vous embrasse

Florence

* : Nous utilisons les Fleurs de Bach de la marque Ainsworths, anglaise, dont nous avons notamment le set complet  En France, mon mari recommande les Fleurs de Bach Elixirs & Co. Il déconseille toutefois les complexes tout faits, qui ne sont par définition pas personnalisés.

N.B : Aucun des liens dans cette lettre n'est commercial, i.e. je ne suis pas payée ou intéressée, je partage juste ce que nous faisons.