Choisir à nouveau

Mis à jour : mars 26

Lettre et vidéo Pour Etre Soi n°49 - 18 mars 2020


En cette période inédite et complexe, je ne trouve pas cela facile -du tout- de rester calme et centrée.


Mon anxiété atteint même par moment des records, me prévient gentiment (ou pas) mon entourage immédiat, et je la ressens dans tout mon être.


Cependant, je ne cherche pas à nier ma peur.


En prendre pleine conscience m'aide à mettre en place toutes sortes de moyens pour qu'elle ne me déborde pas (trop) (pas toujours).


Si je la niais, je nierai aussi mon besoin de la canaliser et de m'offrir à moi-même des alternatives.


Je risquerai alors de la laisser me dévorer sans même le réaliser, et de passer à côté de tout le bon que je peux AUSSI vivre.


Une des méthodes que je mets en place me vient de Gabrielle Bernstein, une auteure et guide spirituelle américaine.


Il s'agit de la méthode "Choisir à nouveau".


Cette méthode propose d'agir en trois temps :


  1. Prendre conscience de la pensée qui, en soi, nous fait peur et prendre acte du fait que cette pensée est en train d'échapper à notre contrôle.

  2. Se pardonner à soi-même d'avoir cette pensée et de se ressentir dans cet état.

  3. Choisir à nouveau : choisir une autre pensée, une pensée qui nous est utile pour ressentir plus de confiance, de sérénité, d'amour.


Ainsi par exemple :

  1. Je prends conscience que ce qui se passe génère en moi beaucoup d'anxiété : je prends acte du fait que je parle avec sécheresse à mes enfants, que je suis impatiente, irritable. Je m'arrête sur ces attitudes et je prends conscience qu'elles sont nourries par la peur. Peur de ce qui va arriver, peur de l'inconnu, peur de souffrir, peur de rater une étape clé pour vivre ce moment le moins difficilement possible. Je me rends compte que cette anxiété est en train de me dépasse, qu'elle me fait réagir d'une façon qui ne me convient pas du tout et qui, surtout, ne m'est d'aucune utilité. En réagissant ainsi, je me prive moi-même de tout le bon que le quotidien m'offre AUSSI !

  2. Je respire profondément. Je rentre en moi un instant pour me pardonner d'avoir ces pensées. Je peux mettre ma main gauche sur mon cœur, ma main droite sur ma main gauche et me demander pardon, par exemple. Et/ou je dis à mes enfants que je suis désolée et elles me disent qu'elles comprennent et ne m'en veulent pas, ce qui m'aide à ne pas m'en vouloir et me pardonner à mon tour. Je me rappelle à moi-même que je suis humaine et que c'est très bien ainsi. Je me pardonne avec bienveillance, sans me juger.

  3. Je choisis une pensée ou des pensées qui me sont plus utiles. Je pense que cet arrêt brutal de beaucoup d'habitudes de vie va nous servir, collectivement, à dessiner d'autres façons de vivre qui me conviendront mieux. Je pense que c'est au fond une aubaine. Je pense que c'est une occasion rêvée pour travailler en moi sur des schémas qui ne demandent qu'à être nettoyés, changés. Je pense qu'arrive ce qui doit être et que je suis exactement là où cela a du sens que je sois. Je pense que j'ai au fond tellement de chances.

Tout ceci nourrit en moi de la confiance, du calme, de l'espérance.


La pensée première, source de peur, n'est pas niée. Je ne fais pas comme si elle n'existait pas. Je ne me raconte pas qu'elle est fausse ou stupide.


Je fais de la place pour toutes les autres pensées que la situation fait AUSSI germer dans mon cerveau, et je mets en avant, en moi, les pensées qui génèrent des émotions plus utiles pour moi.


Je redirige mon énergie, et ma puissance, vers du bénéfique pour moi.


Nous sommes les auteur·e·s de ce que nous pensons et ressentons.


C'est nous qui choisissons les couleurs de notre vie, à chaque instant.


Comme l'illustre la photo choisie pour cette lettre, nous disposons d'une large palette de couleurs.

Utilisons-la pleinement !


Pour aller plus loin

  • Pour lire 4 autres moyens d'apaiser votre anxiété selon Gabrielle Bernstein, c'est ici (en anglais).

  • Sur le fait que nous choisissons la couleur de notre vie, cette lettre que je vous ai adressée l'année dernière : de quelles couleurs sont vos lunettes ?_____________________________________



Mise en forme de la vidéo : Héloïse Arnaud ♥ Musique : extrait de Transition de Terje Rypdal


-----


Je fais le choix de poursuivre mes Lettres pour Etre Soi hebdomadaires ainsi que mon activité d'accompagnement personnalisé pour vous aider à rester connecté·e·s à votre source intérieure de calme, d'auto-régulation, et vous aider à atténuer votre anxiété.

Je suis à votre disposition pour vous aider à rester connecté·e ou renouer avec la joie.


Contactez-moi en me donnant le plus de précisions possible sur ce que vous avez envie de modifier dans votre vie ici et maintenant et je vous répondrai aussi rapidement que possible. Le confinement ne nuira pas à nos échanges via Skype, Zoom ou par téléphone

A très vite,

Florence